Ferme de Hougoumont

Cette ferme fortifiée fut le cadre de combats meurtriers. Position avancée protégeant l'aile droite des alliés au même titre que la
ferme de la Haie-Sainte et la ferme de Papelotte, Napoléon y déclencha l'action le 18 juin vers 11h30. Ce qui ne devrait être au départ qu'une manœuvre de diversion est devenu le point le plus violent de la bataille. Les assauts français y furent terribles et vains. On s'y battit férocement jusqu'à 19h00. Le verger et le jardin changèrent sept fois de mains tandis que les bâtiments restèrent aux mains de 1 500 soldats de la coalition. Le corps de logis fut incendié. La maison que l'on voit aujourd'hui est l'ancienne maison du jardinier. Victor Hugo lui a consacré deux chapitres dans son ouvrage Les Misérables. 

This fortified farm was the place of a great battle. Because it was an advanced position that protected the allied right wing, together with the Haie-Sainte and Pepelotte farms, Napoleon initiated a military action there on 18 June at 11.30 a.m. What had started out as a diversion tactic became the most violent place of the battle. The French assaults were terrible and fruitless. The fighting raged until 7 p.m. The orchard and the garden changed hands seven times while the buildings remained in the hands of 1,500 soldiers of the coalition. The main building was set on fire. The current house is the former house of the gardener. Victor Hugo devoted two chapters to this farmhouse in Les Misérables.